Colloque 2013 – Le bal des arts. Le sujet et l’image : écrire avec l’art

AFFICHE-WEBLe colloque va constituer le moment le plus important de notre recherche biennale. Il aura lieu à Gênes du 4 au 6 juillet 2013. On aura la participation de spécialistes et d’écrivains italiens et étrangers.

Télécharger le PROGRAMME

 DescriptifComité scientifique Participants Contacts

Descriptif

Le groupe de recherche s’interroge depuis plusieurs mois sur les rapports entre l’écriture romanesque et l’art. Le travail s’est en particulier concentré sur les romans et les récits dont le sujet artistique peut être le narrateur, un personnage ou l’objet de la narration. Après avoir constaté que l’art en général est un domaine trop vaste pour être exploité de manière satisfaisante (notre corpus, qui n’est sûrement pas exhaustif, compte plus de 600 ouvrages pour la période 1991-2010-), nous avons décidé de restreindre le champ de l’art aux arts de l’image : cinéma, peinture et arts figuratifs, photographie.

Ces textes thématisant le rapport entre le roman ou récit et les arts de l’image peuvent être envisagés selon deux perspectives principales :

I. une perspective générique :

  • Roman : le personnage principal est un artiste (Ex : Houellebecq, La Carte et le territoire ; Enzo Corman, Surfaces sensibles, Sylvie Germain, Tobie des marais, Célia Houdart, Les merveilles du monde, Alexis Jenni, L’Art français de la guerre) ; le sujet du roman est l’œuvre d’art (Ex : Assouline, Le Portrait, Bertrand Fauconnier, L’incendie de la Saint Victoire).
  • Autobiographie : l’auteur-narrateur-personnage principal est un artiste (Ex : Anne Wiazemsky, Jeune fille).
  • Récit : la forme artistique sollicite la création littéraire (Ex : Cinéma de Tanguy Viel, Ils ne sont pour rien dans mes larmes de Olivia Rosenthal, Alain Fleischer, Mummy, mummies, Anne-Marie Garat, Photos de famille François Bon, Dehors est la ville, Christian Garcin, L’autre monde).
  • Fiction biographique :
    • des vies rêvées (Ex : M. Desbordes, La Robe bleue ; M. Enard, Parle-leur de batailles de rois et d’éléphants, Marie Ferranti, Lucie de Syracuse, Le Clézio, Diego et Frida) ;
    • des moments de vies (Ex : Michon, Maîtres et serviteurs, La vie de Joseph Roulin, Le roi du bois) ;
    • les ouvrages de la collection « L’un et l’autre » dirigée par Pontalis (Ex : Guy Goffette, Elle, par bonheur, et toujours nue, François Gantheret, Petite route du Tholonet, Christian Garcin, L’encre et la couleur) ;
    • les fictions critiques qui s’interrogent sur la création (Ex : Marie Ferranti, Lucie de Syracuse, Eric Laurrent, Les découvertes, Jean-Pierre Milovanoff, Le maître des paons)

II. perspective ciblée sur le rapport entre l’écriture et l’art :

  • Aspect sociologique de la question : que signifie cette relation « sujet-art » dans le roman français d’aujourd’hui ? Comment le roman français contemporain présente-t-il aujourd’hui le thème « le sujet et l’art » ?
  • Comment le thème artistique agit-t-il sur l’écriture : l’expression artistique choisie, oriente-t-elle le rapport que le sujet possède ou noue avec elle ? La forme artistique a-t-elle une influence sur le sujet, et/ou la façon dont il est présenté dans l’œuvre, sur son rapport au monde ?
  • Ce que l’art fait à l’écriture et ce qui en résulte pour le sujet. Est-ce que les mécanismes d’écriture bénéficient d’un transfert de schème appartenant à une forme artistique ? Et comment les effets de cette hybridation agissent-ils sur le sujet ?

D’autres perspectives critiques sur le rapport entre l’écriture narrative et l’image et avec les formes artistiques pourront être envisagées et présentées.

Comité scientifique

Margherita Amatulli (U di Urbino) – Elisa Bricco (U di Genova) – Nancy Murzilli (U di Genova) – Annie Oliver (U di Cassino) – Chiara Rolla (U di Genova) – Dominique Viart (U Lille III) – Jean-Bernard Vray (U Saint-Etienne)

Participants

Table ronde avec les écrivains

– Arno Bertina (écrivain)
– Frédéric Ferney (critique)
– Christian Garcin (écrivain)
– Patrick Chatelier (écrivain) – Notes Chatelier2013
– Nathalie Léger (écrivaine)

Intervenants, Titres des communications et descriptifs en lien hypertextuel

– Marcella Biserni (U Verona) –Penser par image : l’Art de Bosch dans la réécriture de Savitzkaya
– Marc Cerisuelo (U de Provence ) -Les enfants de Morel. Temps, amour et simulacre
– Jean-Max Colard (U Lille 3) – Romans d’exposition
– Isabelle Dangy (CIEREC Saint-Etienne) – La figure du galeriste dans le roman contemporain
– Bruna Donatelli (U Roma 3) – Istantanee letterarie. Le «légendes» di Michel Butor
– Jutta Fortin (U Vien) – Le ‘bal masqué de l’amour’ : la présence du film muet dans les romans de Camille Laurens
– Fabien Gris (U Saint-Etienne) – Bal des arts, des corps et des Histoires : incarnation et figuration dans Les Oeuvres de miséricorde de Mathieu Riboulet
– Marina Ortrud M. Hertrampf (U Regensburg) – Narration et photographie : enjeux intermédiales
– Marie-Pascale Huglo (U de Montréal) – Images fugitives : une esthétique en suspens
– Christine Jérusalem (U de Lyon I) – Ballet d’images dans « Romance nerveuse » de Camille Laurens
– Danièle Méaux (U Saint-Etienne) – Les lieux communs de Christian Boltanski, Sophie Calle et Jean Le Gac
– Denis Mellier (U Poitiers) – Après l’apocalypse : formes visuelles de l’écriture chez Maïa Mazaurette, Xabi Mollia et Céline Minard
– Maurizia Migliorini (U di Genova) – La storiografia artistica, le fonti e il romanzo : Melania Mazzucco e gli studi sui Tintoretto – Histoire de l’art, sources documentaire et le roman : Melania Mazzucco et les études sur la famille Tintoretto
– Nancy Murzilli – Effets de projections : l’écriture du sujet par le détour du cinéma
– Magali Nachtergael (U Paris 13) – Littérature « new look » ou « new literature » ? récits, images, dispositifs. Avec Thomas Clerc, Marcelline Delbecq, Jérôme Game, Louise Hervé et Chloé Maillet
– Annie Oliver ( U Cassino) – Écrire « avec » le cinéma
– Dominique Vaugeois (U Pau) – Flexions narratives du savoir : espace historique et espace intime dans l’essai littéraire contemporain sur la peinture
– Dominique Viart (U Lille 3) – Récit de filiation et stimulation photographique
– Bernard Vouilloux (U Sorbonne) – Le roman de l’artiste deux cents ans après

Avec la participation de

– Rosa Galli Pellegrini (U  Genova)
– Marie-Thérèse Jacquet (U Bari)
– Matteo Majorano ( U Bari)
– Gianfranco Rubino (U Roma La Sapienza

Contacts

elisa.bricco/ /unige.it, nancymurzilli/ /gmail.com, annie.oliver/ /alice.it, chiararolla//yahoo.it

Crédits graphiques : Space and paper (spaceandpaper@gmail.com)


Elisa Bricco

Professeur de Littérature Française. Responsable du carnet.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 27/07/2015

    […] Elisa Bricco est professeur associé à l’Université de Gênes, où elle poursuit ses recherches sur les écritures contemporaines de langue française. Elle a publié récemment Le défi du roman. Narration et engagement oblique à l’ère postmoderne (Peter Lang, Berne 2015). Elle a écrit entre autre sur A. Bertina, F. Bon, J. Echenoz, A. Fleischer, S. Germain, E. Hocquard, V. Rouzeau, A. Volodine. Elle dirige le groupe de recherche de l’ARGEC (Atelier de recherches génois sur l’écriture contemporaine). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.